ZAPPING



Tebboune ordonne le gel des décisions
Pas de concessions agricoles jusqu’à nouvel ordre !

Les décisions portant sur l'affectation des réserves foncières agricoles destinées à la création de nouvelles exploitations agricoles et d'élevage ont été suspendues par le nouveau Premier ministre. La décision a été prise lors d'un conseil interministériel présidé par M. Tebboune consacré à l'examen de la situation des réserves foncières agricoles du domaine national, en présence des ministres des Finances et de l'Agriculture.

Selon un communiqué du gouvernement, «lors de cette réunion, il a été procédé à l'évaluation des différents dispositifs mis en oeuvre dans le cadre des politiques publiques destinées à assurer le renouveau agricole dans l'ensemble des régions du pays, notamment ceux relatifs à l'accès au foncier agricole et à la création de nouvelles exploitations». Suivant l’exposé du ministre de l'Agriculture, il a été relevé des «dysfonctionnements, des anomalies et autres facteurs de blocage qui caractérisent le secteur». 

Sur cette base, le Premier ministre a instruit les départements ministériels concernés en vue de «procéder au gel des décisions portant affectation des réserves foncières agricoles destinées à la création de nouvelles exploitations agricoles et d'élevage, notamment les fermes pilotes associant des partenaires privés, en attendant l'arbitrage du Conseil des participants de l'Etat (CPE) qui se tiendra prochainement».




Aménagement de l’oued El-Harrach
Le projet réceptionné avant fin 2018

Le projet d’aménagement de l’oued El-Harrach sera bel est bien finalisé. La réception de la totalité du projet aura lieu au deuxième trimestre 2018. C’est ce qu’a assuré le directeur des ressources en eau de la wilaya d'Alger, Kamel Boukercha. Selon ce responsable, le taux d’avancement des travaux du projet, s’étendant sur une longueur de 18,2 km dans la wilaya d’Alger, a atteint actuellement 76% et le projet sera totalement réceptionné au deuxième trimestre 2018.

De son côté, le chef du projet Djamel Taïb a rappelé l’aménagement et la réception de trois tronçons de l’oued El-Harrach, en l'occurrence les Sablettes (rive droite), les trois piscines se trouvant sur la rive gauche de l’oued et la prise d’eau transformés en espace de loisirs. Grâce à ces travaux d’assainissement et d’aménagement de l’oued El-Harrach, des espaces ont été dégagés et aménagés de manière écologique, à l’image des embouchures de Bentalha et de la prise d’eau (7 hectares) pour permettre à la population d’avoir des espaces pour se promener et faire du sport au milieu de la verdure. 

L’espace de loisirs de Bentalha, s`étendant sur une longueur de 2 km, a été totalement aménagé pour recevoir les visiteurs. Doté d’espaces verts et de détente en plus de trois stades de football en gazon naturel, cet espace a séduit par sa particularité les riverains qui l`ont déjà adopté. L’opération d’aménagement de l’oued El-Harrach a permis le relogement de plus de 6.000 familles des bidonvilles construits sur les berges de l’oued El-Harrach, à l’image de celui d’El-Ramli, réputé être le plus grand bidonville de la wilaya d’Alger. Cette opération de grande envergure a permis la récupération de terrains qui ont été transformés en espaces écologiques.



Medef
Le rôle des jeunes entrepreneurs algériens salué

La plus puissante organisation patronale française a salué le rôle des jeunes entrepreneurs algériens. Le Mouvement des entreprises de France (Medef) a considéré récemment que les jeunes entrepreneurs algériens font preuve de vrais atouts, relevant ses «très bons liens» avec eux. «Les jeunes entrepreneurs algériens font preuve des vrais atouts et j’ai de très bons liens avec certains chefs d’entreprises d’Algérie», a déclaré en effet le président de cette organisation patronale, Pierre Gattaz, dans une interview publiée sur le site de l’agence Ecofin, soulignant que le Medef travaille «main dans la main» avec les entreprises algériennes.

«Nous travaillons main dans la main avec nos partenaires locaux, avec les entreprises algériennes et en bonne intelligence avec les gouvernements français et algérien depuis la création de Medef International il y a 30 ans», a-t-il encore dit.

Le patron des patrons français a estimé que tout renforcement de la relation économique bilatérale est une «excellente nouvelle» pour les entreprises des deux pays, soutenant que la volonté de son organisation, que ce soit en matière de business ou d’actions pour la jeunesse, est de «délivrer du concret avec nos homologues algériens». Le Medef porte un intérêt «croissant» au secteur privé africain avec lequel il souhaite établir un nouveau rapport de partenariat. Il a considéré dans ce contexte que l’ouverture prochaine de la Transsaharienne, qui reliera Alger à Lagos en traversant le Sahel, est un axe «important qui contribuera au désenclavement de la sous-région». 

Les entreprises françaises regardent avec attention ces projets qui permettront de relier les grandes capitales du Sahel, a-t-il dit, évoquant la nécessité de réfléchir à une coopération économique et financière et à de nouveaux modes de développement de filières.

 



Secteur du tourisme
Un nouveau ministre nommé

Hacène Mermouri a été nommé par le président de la République nouveau ministre du Tourisme et de l'Artisanat. Lors de son installation, le 13 juillet dernier, M. Mermouri a mis en avant la nécessité de la conjugaison des efforts pour relancer le tourisme et en faire une alternative économique permettant au pays de sortir de la dépendance aux hydrocarbures.

Optimiste et prêt à donner un nouveau souffle à ce secteur stratégique, M. Mermouri a inscrit son action dans le cadre du plan d'action du gouvernement pour insuffler une nouvelle dynamique au secteur en exploitant les ressources touristiques et naturelles dont dispose le pays. Le nouveau ministre n’a pas manqué de souligner à ce propos que les potentialités de l’Algérie sont énormes, riches de tourisme côtier, thermal, de montagne ainsi que le tourisme saharien avec son patrimoine matériel et immatériel, notamment les ksour, les différents vestiges historiques et civilisationnels, outre le patrimoine du Tassili et de l'Ahaggar. 

Après avoir exprimé «ses remerciements et sa reconnaissance au président de la République pour la confiance qu'il lui a accordé pour la gestion du secteur du tourisme en cette conjoncture particulière», M. Mermouri a relevé la nécessité d’intensifier et de coordonner les efforts entre les cadres de son département et les autres secteurs concernés pour oeuvrer ensemble à la mise en place d'une stratégie de promotion du tourisme à la lumière du plan d'action du gouvernement adopté récemment par les deux chambres du Parlement.

 

 


| | | | | |
© 2012- site administré par Salim RABIAI