Numéro 187 - Juillet/Août 2017
 
 




Politique économique : Changement de cap

Le plan d’action adopté récemment par le Parlement marque un changement radical dans la politique économique du gouvernement. Pour la première fois, la croissance, financée pendant de longues années par l’engagement de la dépense publique, sera assumée par les acteurs économiques. C’est là le résultat direct de la conjoncture financière difficile que traverse actuellement notre pays...


Secteur du tourisme : Un nouveau ministre nommé

Hacène Mermouri a été nommé par le président de la République nouveau ministre du Tourisme et de l'Artisanat. Lors de son installation, le 13 juillet dernier, M. Mermouri a mis en avant la nécessité de la conjugaison des efforts pour relancer le tourisme et en faire une alternative économique permettant au pays de sortir de la dépendance aux hydrocarbures...


Suspension des importations :
une décision salutaire

Depuis l’ouverture du commerce extérieur en 1994, l’Algérie est devenue un dépotoir des marchandises importées à des coûts faramineux et d’une qualité douteuse. Face à la grave situation financière du pays, le gouvernement a compris que cette politique de commerce extérieur ne tient plus la route. Début juillet, plusieurs produits alimentaires et industriels sont interdits d’importation. L’Association des banques et des établissements financiers (Abef) a officiellement demandé aux banques commerciales de ne plus domicilier les opérations d’importation de produits comme les sauces préparées (mayonnaise, tomate ketchup et autres sauces, harissa, etc.), la moutarde préparée, le pain, la pizza et les pâtes alimentaires.

L’interdiction concerne aussi les articles de robinetterie, les transformateurs électriques, le marbre fini, le granit fini, les produits rouges (briques et tuiles), les tapis, les produits finis en plastique (articles plastiques), les meubles et les lustres.

Le dinar au plus bas

La valeur du dinar ne cesse de baisser ces derniers mois. Sur le marché noir, il frôle les 200 DA pour 1€. Jamais dans l’histoire de la monnaie nationale, la devise européenne ne s’était vendue aussi cher au vu et au su des autorités publiques. Plusieurs raisons sont à l’origine de cette flambée de l’euro, tout d’abord la hausse de la valeur de l’euro face au dollar sur les marchés mondiaux, les demandes émanant des importateurs, mais aussi la forte demande liée à la saison estivale et l’approche de la période du hadj.

Les deux dernières raisons sont directement liées à une allocation touristique dérisoire accordée par l’Etat de 112 euros, la contrevaleur de 15.000 DA échangés auprès des banques.


20 millions de tonnes

Le Groupe industriel des ciments d’Algérie (Gica) va augmenter sa production à 20 millions de tonnes/an de ciment à l’horizon 2019-2020 grâce aux projets d’extension de trois cimenteries et au lancement de deux nouvelles usines.

Mahdjoub Bedda : «L’importation déguisée de véhicules, c’est terminé !»

«L’importation déguisée, c’est terminé en Algérie ! Nous donnons un signal fort aux investisseurs qui veulent travailler».

 

 






Cercle du Commerce et de l'industrie
Algéro-Espagnole









| | | | | |
© 2012- site administré par Salim RABIAI