Ramtane Lamamra, La diplomatie dans la peau

Ramtane Lamamra, 56 ans, natif d’Amizour, dans la région de Béjaïa, est un pur produit de l’Ecole nationale d’administration (ENA) d’Alger, où il a été formé dans la section diplomatique. Une fois le diplôme en poche, le diplomate en herbe débarque au ministère des Affaires étrangères, où il occupe différents postes, notamment à la direction Afrique. Sa carrière au ministère des Affaires étrangères culminera par sa nomination comme secrétaire général en 2005. Mais auparavant, Ramtane Lamamra a roulé sa bosse comme ministre conseiller et ambassadeur dans plusieurs pays. A commencer par son tout premier poste à Djibouti et en Ethiopie. Il sera aussi accrédité auprès de l'OUA et de la Commission économique de l’ONU pour l’Afrique (CEA).

JRamtane Lamamra, parfait polyglotte, a également posé ses valises, en 1992, sur le vieux continent en exerçant notamment comme ambassadeur en Autriche et auprès de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) auprès de l’Onudi. Il franchira l’Atlantique pour hériter successivement des très courus postes d’ambassadeur à New York et Washington. Deux postes aussi prestigieux que stratégiques dans la carrière d’un diplomate, puisque Ramtane Lamamra sera nommé ambassadeur d’Algérie à l’ONU entre 1993 et 1996, puis ambassadeur d’Algérie à Washington entre 1996 et 1999 sous la présidence de Liamine Zeroual.

Après un nouveau passage en Europe entre 2004 et 2005 comme ambassadeur au Portugal, Ramtane Lamamra est nommé secrétaire général du ministère des Affaires étrangères. Un poste administratif hautement stratégique dans une Algérie où les ministres peuvent connaître la disgrâce du jour au lendemain. L’ancien condisciple d’Abdelmalek Sellal à l’ENA entre au gouvernement comme ministre des Affaires étrangères. Inconnu du grand public, il maîtrise sur le bout des doigts les enjeux de désarmement, de terrorisme et de stabilité. Les négociations internationales n’ont pas de secret pour lui. Son carnet d’adresses et son entregent promettent des lendemains diplomatiques meilleurs. Un an après, ses collaborateurs dressent un bilan positif de sa présence au ministère des Affaires étrangères.

Trois mois après son départ du gouvernement Sellal, Ramtane Lamamra retrouve la diplomatie internationale et les Nations unies.

L’ancien ministre intègre, en effet, un haut comité consultatif chargé de la médiation internationale. Il fait partie d’un groupe de 18 personnalités internationales choisies par Antonio Guterres pour figurer dans cette structure. Parmi elles figurent la présidente du Chili, Michelle Bachelet, l’ex-président finlandais, Tarja Halonen, ou encore l’ancien ministre jordanien des Affaires étrangères, Nasser Dzhoda.

Partager cet article

Rédaction et Administration

Lot. Ben Achour Abdelkader Villa n° 27. Chéraga - ALGER

 

Tél. : 213 (0) 21 37.29.63 / 213 (0) 21 36.38.73
Fax : 213 (0) 21 37.58.58

 

redac@actuel-dz.com
l.actuel@gmail.com

Régie Publicitaire et Abonnements

Lot. Ben Achour Abdelkader Villa n° 27. Chéraga - ALGER

 

Tél. : 213 (0) 21 37.29.63 / 213 (0) 21 36.38.73
Fax : 213 (0) 21 37.58.58

 

ANEP Régie presse
1, rue Pasteur - Alger

à Savoir

Les manuscrits, photographies, illustrations ou tout autre document adressés ou remis à la rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’aucune réclamation.

 

La rédaction

Newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter afin de recevoir nos dernières infos.