Un secteur en plein essor malgré la crise

Boom. Malgré la crise financière que traverse le pays, le secteur des travaux publics est en plein boom. Boosté par des programmes d’investissement publics importants, le secteur continue de susciter l’intérêt des investisseurs nationaux et étrangers. Son potentiel de développement aiguise les appétits des entreprises qu’elles soient nationales ou étrangères.

Un dynamisme qui entraîne automatiquement le développement des activités annexes, comme les matériaux de construction et les produits d’équipement. Le secteur des travaux publics, essentiel pour le développement économique, bénéficie en fait d’un intérêt particulier de la part des pouvoirs publics, et ce, depuis de nombreuses années. Cela en raison du manque important qu’enregistre le pays en matière d’infrastructures de base. Autoroutes, routes, nouvel aéroport, nouvelles infrastructures maritimes, ouvrages d’art… sont les différents projets qui ont été inscrits dans les différents programmes gouvernementaux.

En témoigne ce qui est envisagé dans le cadre du plan quinquennal 2015/2019. En effet, plus de 1.000 km d’autoroutes, 700 km de voies express et rocades, 7.000 km de routes nationales et départementales et pas moins de 1.500 ouvrages d’art sont autant de projets qui se réalisent à un rythme soutenu malgré la crise. Une enveloppe de près de 4.000 milliards de dinars, soit près de 53 milliards de dollars, y sera consacrée. D’ailleurs, dans la loi de finances pour 2018, le secteur des travaux publics et des transports bénéficie d’une enveloppe de 25.984.720.000 DA. Un budget jugé important vu la taille des projets inscrits durant l’année 2018. Aussi, devant l’importance de ce secteur, les professionnels du domaine ont préféré lui dédier un Salon uniquement réservé à ces activités, le Salon international des travaux publics.

Nul ne peut nier également que le secteur des travaux publics est un secteur porteur de croissance économique, créateur d'emploi et permet en même temps la redynamisation des autres secteurs économiques. Il constitue de ce fait une base incontournable pour le développement de l'investissement national et étranger. Aussi, le secteur continue à déployer des efforts considérables dans le domaine de la sauvegarde, l'entretien et la maintenance du réseau routier, tout en veillant à moderniser les méthodes de gestion et d'exploitation.

Les entreprises étrangères continuent de manifester leur intérêt pour les projets du secteur, en témoigne leur nombre croissant d’une année à une autre venant investir en Algérie. Les professionnels estiment que l'ouverture du marché algérien a abouti à une étonnante croissance de la concurrence. La concurrence s'amplifie donc, pour le plus grand bien du marché, notamment celle des entreprises asiatiques, de plus en plus présentes dans les secteurs de la construction et des travaux publics en Algérie. Aussi, la dimension du marché intérieur algérien et sa solvabilité ouvrent de grandes perspectives de coopération dans la complémentarité des compétences et des moyens.

Devant tous ces efforts et vu l’importance du secteur dans le développement économique du pays, le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane, a instruit dernièrement les directeurs des travaux publics sur la rationalisation des dépenses et la transparence dans la gestion des marchés publics. Aussi, il a donné plusieurs instructions et orientations aux directeurs, notamment le respect des délais et de la qualité dans la réalisation des différents projets.

Partager cet article

Rédaction et Administration

Lot. Ben Achour Abdelkader Villa n° 27. Chéraga - ALGER

 

Tél. : 213 (0) 21 37.29.63 / 213 (0) 21 36.38.73
Fax : 213 (0) 21 37.58.58

 

redac@actuel-dz.com
l.actuel@gmail.com

Régie Publicitaire et Abonnements

Lot. Ben Achour Abdelkader Villa n° 27. Chéraga - ALGER

 

Tél. : 213 (0) 21 37.29.63 / 213 (0) 21 36.38.73
Fax : 213 (0) 21 37.58.58

 

ANEP Régie presse
1, rue Pasteur - Alger

à Savoir

Les manuscrits, photographies, illustrations ou tout autre document adressés ou remis à la rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’aucune réclamation.

 

La rédaction

Newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter afin de recevoir nos dernières infos.