Développement de l’investissement : L’implication des élus locaux s’impose

Accompagnement. L’encouragement de l’investissement, la gestion de la fiscalité, la démocratie participative sont les principales missions des P/APC.

Ainsi, la responsabilité de ce dernier est majeure dans la concrétisation des projets et l’effectivité des décisions de l’État sur le terrain.

Ce sont là des instructions données par le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, Nourredine Bedoui, et ce dans le souci de renforcer le rôle des collectivités dans la dynamisation de l'économie nationale, et leur permettre de participer efficacement à l'effort de transition vers une économie diversifiée, totalement libérée de la rente des hydrocarbures. Dans ce contexte, M. Bedoui insiste beaucoup sur l'implication des collectivités locales dans le domaine économique, notamment le renforcement du suivi et de l'accompagnement des investisseurs par les walis.

Surtout que le gouvernement est en train de doter les collectivités territoriales de tous les outils qui leur permettront de développer leurs activités économiques en fonction des potentialités et spécificités de leurs territoires respectifs afin d'atteindre des niveaux significatifs d'intensification des investissements. L’objectif étant d’ériger des potentiels investisseurs institutionnels qui appuieraient la dynamique de diversification de l'économie nationale et rompraient avec les réflexes d'une gestion administrative sans aucune portée économique.

D’ailleurs, lors de ses dernières sorties sur le terrain, le ministre de l'Intérieur n’a cessé d’encourager les walis à jouer pleinement le rôle d'accompagnateur des investisseurs dans la concrétisation de leurs projets. «Avec la sincérité, l'engagement et le vouloir des investisseurs, leur effectif accompagnement par les autorités locales, l'Algérie serait en mesure de relever le défi économique et s'inscrire durablement dans l'émergence», a-t-il indiqué. Il a également précisé que l'Etat ne ménagera aucun effort pour encourager les investisseurs et veillera particulièrement à lever toutes les contraintes et autres freinant l'investisseur, particulièrement la bureaucratie.

Pour leur part, les élus locaux appellent à l'amélioration de l'offre foncière destinée à l'investissement, et préconisent la révision des textes règlementaires et d'application relatifs à la récupération des terres agricoles se trouvant dans les zones urbaines ou urbanisables. Egalement concernés, les secteurs inclus dans les zones d'extension touristique, les nouvelles villes et les zones d'activité, dont les wali souhaitent obtenir le pouvoir de les récupérer.

Ils proposent aussi l'ouverture d'un compte d'affectation spéciale pour l'indemnisation des propriétaires des assiettes foncières récupérées ou reclassées et de conférer aux walis le pouvoir de récupérer le foncier industriel excédentaire détenu par les entreprises économiques publiques à travers l'amendement du décret exécutif du 02 mai 2009.

Concernant la simplification des procédures administratives, les élus locaux préconisent en particulier l'exemption des investisseurs activant dans les zones industrielles, les zones d'expansion touristique et les nouvelles villes. Ils recommandent également l'obligation de la mise en conformité préalable accordée par les services concernés à l'exception des investissements liés aux risques industriels, et conseillent la décentralisation de l'ensemble des procédures portant sur les demandes d'approbation, les autorisations et les agréments administratifs afin d'accélérer les procédures liées à la concrétisation des projets d'investissement.

Dans le même sillage, les représentants des collectivités locales appellent à la simplification des procédures d'octroi des contrats de concession à travers la mise en place d'un guichet unique au niveau des Directions du Domaine National regroupant l'ensemble des procédures des services externes des Directions des Impôts et de la conservation foncière ainsi que du cadastre.

Partager cet article

Rédaction et Administration

Lot. Ben Achour Abdelkader Villa n° 27. Chéraga - ALGER

 

Tél. : 213 (0) 21 37.29.63 / 213 (0) 21 36.38.73
Fax : 213 (0) 21 37.58.58

 

redac@actuel-dz.com
l.actuel@gmail.com

Régie Publicitaire et Abonnements

Lot. Ben Achour Abdelkader Villa n° 27. Chéraga - ALGER

 

Tél. : 213 (0) 21 37.29.63 / 213 (0) 21 36.38.73
Fax : 213 (0) 21 37.58.58

 

ANEP Régie presse
1, rue Pasteur - Alger

à Savoir

Les manuscrits, photographies, illustrations ou tout autre document adressés ou remis à la rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’aucune réclamation.

 

La rédaction

Newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter afin de recevoir nos dernières infos.