Des réalisations et des défis

Un pays méditerranéen vient de réaliser de véritables prouesses en matière de développement de sa base infrastructurelle en inaugurant simultanément, le tunnel le plus profond du monde et une aérogare appelée à devenir la plus grande au monde, un hub symbolique au carrefour entre l'Europe, l'Afrique et l'Asie. De quoi faire des envieux. Ceci est le fruit d’une stratégie bien mûrie dont les fonds reposent sur une politique intégrée, innovante et compétitive capable de faire face aux nombreuses mutations qui sont en train de s’opérer dans le monde notamment sur le double volet des travaux publics et des transports. En Algérie, il faut admettre que de gros efforts ont été dépensés ces quinze dernières année, où des enveloppes financières astronomiques ont été débloquées en particulier pour la réalisation des mégaprojets (Autoroute Est-Ouest, Port commercial centre d’El Hamdania, nouvel aérogare de la capitale, ct.).

Néanmoins, ce n’est pas suffisant pour rattraper l’immense retard accusé par notre pays dans le développement du secteur des travaux publics et des transports. Certes, la tâche est colossale au regard de l’immensité du territoire qu’il est indispensable de maîtriser grâce à l’installation des voies de communication terrestres, routes et rails, mais aussi aériennes afin de favoriser une plus importante mobilité des populations et encourager le flux des échanges commerciaux autant nationaux qu’internationaux. Pour ce faire, le département ministériel des Travaux Publics et des Transports est désormais appelé à se mobiliser aujourd’hui plus qu’hier, car il demeure la principale force motrice qui est désignée pour tirer la locomotive du développement tous azimuts de toutes les régions du territoire national, surtout les zones sud les plus reculées.

En utilisant à bon escient les moyens financiers mis à la disposition (Le budget d’équipement alloué au MTPT, dans le cadre du PLF-2019, est de l’ordre de 279,44 milliards de dinars, contre 380,77 milliards en 2018, soit une baisse de 26,6%), le secteur devra miser sur une bonne exécution de la nouvelle stratégie sectorielle dont la finalité est la libération de grand potentiel que recèle le secteur tout en assurant les conditions de sa durabilité. En outre, les responsables du secteur devront saisir l’opportunité de la mise en place de la récente réorganisation du porte-feuille du secteur, l’assainissement financier des entreprises et la mise à niveau sur le plan structurel et organisationnel. Il est certain, que sans la persévérance dans cette dynamique de rattrapage du retard enregistré dans ce secteur névralgique de l’économie algérienne, il ne pourra y avoir de progression dans le métier.

C’est pourquoi, l’organisation d’un tel événement, qui n’est autre que le Salon International des Travaux Publics dans sa 16ème édition, revêt une importance capitale dans la mesure où il permet aux professionnels locaux de se mesurer aux avancées techniques et technologiques réalisées par leurs homologues nationaux et étrangers.

L’opportunité est également offerte aux entreprises algériennes activant dans le domaine de nouer des partenariats du type PPP afin de booster les activités du secteur qui se trouve confronté à un environnement très compétitif et sérieusement handicapé par la conjoncture financière actuelle de l’Algérie.

Partager cet article

Rédaction et Administration

Lot. Ben Achour Abdelkader Villa n° 27. Chéraga - ALGER

 

Tél. : 213 (0) 21 37.29.63 / 213 (0) 21 36.38.73
Fax : 213 (0) 21 37.58.58

 

redac@actuel-dz.com
l.actuel@gmail.com

Régie Publicitaire et Abonnements

Lot. Ben Achour Abdelkader Villa n° 27. Chéraga - ALGER

 

Tél. : 213 (0) 21 37.29.63 / 213 (0) 21 36.38.73
Fax : 213 (0) 21 37.58.58

 

ANEP Régie presse
1, rue Pasteur - Alger

à Savoir

Les manuscrits, photographies, illustrations ou tout autre document adressés ou remis à la rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’aucune réclamation.

 

La rédaction

Newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter afin de recevoir nos dernières infos.