Imprimer cette page

12 juin : Etats-Unis-Corée du Nord - Une négociation sous haute tension

Le 12 juin 2018, Donald Trump et Kim Jong-un ont signé, à Singapour, un accord historique qui prévoit des garanties mutuelles entre les deux pays, et surtout la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Un accord de principe qui n'est que le début d'un long processus, mais avec des engagements clairs. Selon le document, le point principal concerne la dénucléarisation de la péninsule coréenne, élément central des discussions qui ont précédé la rencontre entre les deux dirigeants. Kim Jong-un s'y engage à une « dénucléarisation complète de la péninsule coréenne ». Pourtant, un an après leur rapprochement historique, l'idylle entre Kim et Trump est menacée par le maintien des sanctions américaines, ce qui pousse le président Kim Jong-un à brandir la menace d'user du bâton pour amadouer Donald Trump.

Il l’a laissé entendre à l'occasion de son allocution traditionnelle du Nouvel an pour mieux convaincre le président américain de lâcher du lest sur le front nucléaire. Kim Jong-un a réaffirmé son engagement à ne ni « produire » ni « multiplier » des armes atomiques, mais il a posé ses conditions à tout pas supplémentaire en vue du démantèlement de son arsenal, menaçant de reprendre sa stratégie d'affrontement. « Je suis toujours prêt à m'asseoir avec le président américain à tout moment et à faire des efforts pour produire un résultat qui satisfera la communauté internationale », a-t-il déclaré.

Partager cet article