énergie renouvelable

Retard. Les responsables du Centre de développement des énergies renouvelables (CDER) estiment que l’Algérie accuse un retard de plus en plus important et est appelée à dépasser la phase expérimentale pour s’engager véritablement dans le développement des énergies nouvelles et renouvelables (EnR).

Projets. Face à la croissance de la consommation nationale et à l’épuisement des réserves fossiles, le recours aux énergies renouvelables est inévitable. Les pouvoirs publics ont mis en place toute une politique visant à développer la transition énergétique, en fixant des objectifs précis.

Conviction. Le langage tenu par le gouvernement quant à son intention d’investir dans les énergies renouvelables et d’en faire une source phare de production d’énergie propre et intarissable ne fait plus aucun doute, et ce, rien qu’à la lecture des programmes que se sont fixé les instances en relation avec ce domaine.

Echec. Dans notre pays, force est de constater que l’économie verte demeure très sous-exploitée, nonobstant les opportunités qui existent. Elles peuvent ouvrir la voie à la création d’environ 1,4 million d’emplois à l’horizon 2025, selon certains experts en la matière.

Rédaction et Administration

Lot. Ben Achour Abdelkader Villa n° 27. Chéraga - ALGER

 

Tél. : 213 (0) 21 37.29.63 / 213 (0) 21 36.38.73
Fax : 213 (0) 21 37.58.58

 

redac@actuel-dz.com
l.actuel@gmail.com

Régie Publicitaire et Abonnements

Lot. Ben Achour Abdelkader Villa n° 27. Chéraga - ALGER

 

Tél. : 213 (0) 21 37.29.63 / 213 (0) 21 36.38.73
Fax : 213 (0) 21 37.58.58

 

ANEP Régie presse
1, rue Pasteur - Alger

à Savoir

Les manuscrits, photographies, illustrations ou tout autre document adressés ou remis à la rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’aucune réclamation.

 

La rédaction

Newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter afin de recevoir nos dernières infos.