• cpa
  • Napec
  • triemploi
  • liftal
  • bms
  • dentex
Economie nationale et l’après-Covid-19 : Un vaccin pour la relance !

Economie nationale et l’après-Covid-19 : Un vaccin pour la relance !

Rédigé par A. B. / Economie / mercredi, 16 décembre 2020 13:58

Rupture. Désormais, l’économie nationale a besoin d’un vaccin plus puissant que le Moderna et BioNtch tous deux réunis. Un vaccin qui ne sera pas sans complications sur le plan social, mais permettra de poser les jalons d’une économie nationale solide qui pourra résister à d’éventuelles secousses dans l’avenir.

Fortement impactée par la crise sanitaire actuelle, l’économie nationale, à l’instar de nombreux pays à travers le monde, est dans un état comateux et elle a besoin d’un vaccin en urgence pour sa relance. Si la question de sauvetage des vies humaines est, semble-t-il, déjà résoute par des laboratoires pharmaceutiques qui annoncent l’arrivée d’un vaccin anti-Covid-19 sur le marché dès le début de l’année prochaine, la problématique de la relance économique demeure sans issue, pour raison de la complexité de la situation dans laquelle se trouvent les acteurs économiques et l’économie nationale.

Depuis l’avènement de la pandémie de coronavirus, le gouvernement n’a pas cessé d’annoncer des mesures d’accompagnement au profit des acteurs économiques impactés par la crise sanitaire. Or, pour l’instant, ces engagements n’ont pas quitté le stade de la promesse des politiques. Sur le terrain, la situation est de plus en plus inquiétante et les solutions promises tardent à voir le jour. Résultats des courses : de nombreuses entreprises ont fait faillite, des milliers de travailleurs livrés au chômage et l’activité est toujours au ralenti. En effet, depuis l’annonce de l’américain Pfizer et son partenaire allemand BioNTech d’un vaccin efficace à 95% et celle de l’américain Moderna, dont le vaccin serait efficace à 94,5%, l’espoir de la reprise d’une vie normale est né de nouveau, après plusieurs mois d’angoisse et d’une sorte de paranoïa collective qui s’est installée dans la société en plus de l’immobilisme.

Mais l’espoir, à lui seul, suffit-il pour redynamiser la machine économique nationale ? En effet, la période post-Covid-19 s’annonce déjà rude sur le plan économique d’un pays dont la relance est placée comme une priorité dans le programme du gouvernement Djerad.

Désormais, l’économie nationale a besoin d’un vaccin plus puissant que le Moderna et BioNtch tous deux réunis. Un vaccin qui ne sera pas sans complication sur le plan social, mais permettra de poser les jalons d’une économie nationale solide qui pourra résister à d’éventuelles secousses dans l’avenir. Pour cela, il faut une décision politique courageuse pour libérer l’économie nationale de sa dépendance des hydrocarbures.

Un vaccin difficile à administrer dans la situation actuelle, mais l’urgence l’exige pour en finir une fois pour toute avec la culture rentière qui s’est installée dans la société et qui est encouragée par la politique des pouvoirs publics adoptée depuis bien des années. Marquer la rupture avec l’ancien système économique est une nécessité même si ce n’est pas une chose si aisée à réaliser sur le terrain, mais il est temps de penser à faire un pas en avant pour encourager les vrais investisseurs, porteurs de sérieux projets.

En attendant un avenir meilleur, les cours du pétrole continuent à grimper portés par l’espoir d’un retour à une vie normale avec, notamment, les annonces de la reprise de l’activité du transport aérien suite à l’annonce de la commercialisation des vaccins anti-Covid. Pour ce qui est de l’activité économique, les spécialistes s’accordent à dire que la situation ne se stabilisera pas avant pas moins d’un an.

TAGS

Please publish modules in offcanvas position.