• Impex
  • Napec
  • bms
Bourse d'Alger : 2020, une année prometteuse et dynamique

Bourse d'Alger : 2020, une année prometteuse et dynamique

Rédigé par A. A. / Economie / dimanche, 16 février 2020 03:58

Avancée. Selon son dernier rapport d’activité du premier semestre 2019, la capitalisation boursière s'est établie à 47,65 milliards de dinars, contre 42,28 un an auparavant, soit un accroissement de 5,37 milliards de dinars par rapport à 2018 (+12,71%), dû principalement à la hausse des cours de Biopharm (+15,38%) et de l’EGH Chaîne El Aurassi (+9,09%).

L’année 2020 s’annonce bonne pour la Bourse d’Alger. Le marché connaîtra une certaine dynamique avec l’annonce de l’introduction en Bourse de plusieurs PME, dont la SPA S.Five et la start-up Andromeda, ainsi qu’un club de football de Ligue 1, ajoutons à cela la levée des fonds pour plusieurs autres petites et moyennes entreprises. Cette annonce vient, donc, conforter les efforts consentis par la Bourse d’Alger pour attirer les PME et pousser d’autres entreprises à intégrer le marché boursier.

A titre d’exemple, la Bourse d'Alger et la Commission d’organisation et de surveillance des opérations de Bourse (Cosob) ont décidé de lancer de nouveaux produits innovants, susceptibles d'attirer un maximum d'actionnaires parmi les entreprises déjà cotées ou celles en voie de l'être.

La Bourse d'Alger mettra, ainsi, sur le marché des titres participatifs, c'est-à-dire des actions conformes aux préceptes de l'Islam et de la Charia « pour attirer des clients qui tournent le dos à l'usure bancaire (Riba) ». Le lancement de ces titres, inspirés de la finance islamique, ne nécessite aucun changement législatif, alors que pour le moment, une seule demande a été enregistrée provenant de l'entreprise Maghreb Leasing Corporation. Quant aux Sukouk, ressemblant aux obligations, mais dont la rémunération dépend des profits ou des pertes réalisés par l'émetteur, leur mise en place est également envisagée.

Parmi les autres nouveaux produits proposés par l'Autorité de régulation boursière figure l'ouverture du marché obligataire et d'actions aux Algériens non-résidents. Une mesure qui permettra au pays un apport supplémentaire en devises et facilitera à la diaspora l'investissement en Algérie. Par ailleurs, les clignotants sont au vert pour ce qui est des résultats de l’activité de la Bourse d’Alger.

Selon son dernier rapport d’activité du premier semestre 2019, la capitalisation boursière s'est établie à 47,65 milliards de dinars, contre 42,28 un an auparavant, soit un accroissement de 5,37 milliards de dinars par rapport à 2018 (+12,71%), dû principalement à la hausse des cours de Biopharm (+15,38%) et l’EGH Chaîne El Aurassi (+9,09%). Le même rapport révèle que la capitalisation reste fortement concentrée sur le secteur de la santé qui accapare 83% de la capitalisation.

Les secteurs du tourisme, des assurances et de l'agro-industrie affichent, respectivement, 8%, 5% et 4% de la capitalisation totale. Les sociétés Biopharm, Saidal et Aurassi ont préservé leur rang avec, respectivement, une capitalisation boursière de 33.178 mds, 6.200 mds et 3.300 mds, soit 70%, 13% et 7% de la capitalisation globale du marché. De son côté, Alliance Assurances s'empare de la 4e position en affichant une capitalisation boursière de 2.542 mds, représentant 5% de la capitalisation globale. La société NCA-Rouiba perd une place pour se classer en 5e position avec une capitalisation de 1.860 mds, représentant 4% de la capitalisation globale.

Boostée par l’activité du marché de blocs OAT, et selon le même rapport, la cote officielle de la Bourse d’Alger a enregistré, au terme du premier semestre de l'année 2019, une valeur transigée de 34,27 milliards de dinars, contre 15,10 milliards de dinars en 2018, soit une progression de 126,88%. En l’absence d’opération de blocs, l’activité du marché principal a enregistré une valeur transigée de 102 millions de dinars, soit une hausse de 29,21% par rapport au premier semestre 2018.

TAGS

Please publish modules in offcanvas position.