• Triemploi
  • Napec
  • liftal
  • ccr
  • bms
  • siel
  • maghreb pharma
  • secura
  • dentex
Idir, le légendaire chanteur kabyle, nous quitte à jamais

Idir, le légendaire chanteur kabyle, nous quitte à jamais

Rédigé par F. A. / Portrait / mercredi, 20 mai 2020 09:55

A Vava Inouva, Essendou, qui n’a pas fredonné ces chansons qui resteront gravées à jamais dans le répertoire musical algérien et même mondial. C’est l’oeuvre du grand regretté Idir, de son vrai nom Hamid Cheriet, qui vient de nous quitter, laissant derrière lui un grand vide dans l’histoire et la culture amazighes.

Idir, décédé le 2 mai 2020 à l'hôpital Bichat, à Paris, des suites d’une fibrose pulmonaire dont il souffrait depuis plusieurs mois, est né le 25 octobre 1949 à Ath Yenni, Il reste un grand chanteur, auteur-compositeur-interprète et musicien algérien kabyle.

Idir ne se destinait pas à la chanson. Mais un de ses premiers titres, A Vava Inouva, devient rapidement dans les années 1970 un tube planétaire. Sa carrière est marquée par une irruption soudaine du devant de la scène, puis une éclipse volontaire d'environ une dizaine d'années à partir de 1981.

La production discographique d'Idir est modeste, selon Wikipedia, sept albums studio au total, mais son oeuvre a contribué au renouvellement de la chanson berbère et a apporté à la culture berbère une audience internationale. Pourtant, Idir entreprend des études de géologie et se destine à une carrière dans l'industrie pétrolière algérienne. En 1973, sa carrière musicale commence, par hasard, à Radio Alger. Il remplace au pied levé la chanteuse Nouara, malade, qui devait interpréter une berceuse qu'il lui avait composée. Il interprète cette berceuse qui va devenir son premier succès radiophonique, Rsed A Yidess qui signifie « Que vienne le sommeil ». C’est en 1975 qu’il monte à Paris, appelé par la maison de disque Pathé Marconi qui veut produire son premier album. Le titre A Vava Inouva est devenu un tube planétaire, diffusé dans 77 pays et traduit en 15 langues.

En octobre 2017, il annonce qu'il va revenir chanter en Algérie à l’occasion d'une date unique : le 4 janvier 2018 (pour le Nouvel An berbère Yennayer). Ce concert, qui a eu lieu à la Coupole d’Alger, marquera, après une absence de 38 ans, son retour sur scène en Algérie. En janvier 2019, un concert est organisé sur la scène du Palais omnisports de Paris-Bercy, à Paris, pour fêter le Nouvel An berbère, Yennayer 2969. Ce concert réunit les trois stars de la chanson kabyle : Aït Menguellet, Allaoua et Idir pour la première fois.

TAGS

Please publish modules in offcanvas position.