• mobilis
  • triemploi
  • bms
  • siel
  • dentex
Sortir du grand embouteillage des réformes

Sortir du grand embouteillage des réformes

Rédigé par R. K. / L'édito du mois / lundi, 20 septembre 2021 15:05

Historiquement parlant, l’Algérie post-coloniale a entamé ses premières réformes suite aux émeutes d'octobre 1988, et depuis, c’est le perpétuel chantier qui ne voit pas le bout du tunnel. Pis encore, les réformes tous azimuts qui ont été engagées sont devenues un simple leitmotiv des gouvernements successifs, laissant à chaque fois un goût d’inachevé. In fine, en 2021, ce sont toujours les sempiternels problèmes qui reviennent à la charge, à telle enseigne que plus de trois décennies après les événements d’octobre 88, l’ardeur réformatrice des décideurs qui se sont succédé aux commandes du pays n’a pas fait long feu.

Aujourd’hui, force est de constater que les réformes en Algérie, principalement celles de la politique économique, se sont retrouvées engluées dans un grand embouteillage, favorisant davantage le statu quo, ce qu i entrave sérieusement la capacité de l’actuelle équipe gouvernementale à prendre les mesures indispensables pour relever les multiples défis qui l’attendent.

Comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, le plan d’action du gouvernement Benabderrahmane est tombé à point nommé pour procéder définitivement à de profondes réformes, à savoir la consolidation de l'État de droit et la rénovation de la gouvernance, la relance et le renouveau économiques, le développement humain et une politique sociale renforcée, une politique étrangère dynamique et proactive, ainsi que le renforcement de la sécurité et de la défense nationales.

TAGS

Please publish modules in offcanvas position.