• sinaa
  • Triemploi
Les EnR, un véritable challenge

Les EnR, un véritable challenge

Rédigé par R. K. / L'édito du mois / mardi, 18 janvier 2022 09:39

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, cela fait maintenant 40 ans (décret n° 82-46 du 23 janvier 1982 portant création du Commissariat aux énergies nouvelles) que l’on parle de transition énergétique en Algérie. Néanmoins, à chaque fois que le prix du baril prend des couleurs, on oublie le nouveau paradigme qui, malheureusement, tombe aux oubliettes.

Aussi, on a beau ressasser que notre pays possède un gisement d’ensoleillement parmi les plus élevés au monde, avec des durées moyennes annuelles d’ensoleillement variant entre 2.600 h/an dans le Nord et 3.500 h/an dans le Sud, mais cela ne veut absolument rien dire du moment qu’il demeure inexploité en matière d’EnR. Manifestement, le risque d’un ratage du virage de la transition énergétique est bel et bien présent, puisque le bilan global montre que l’Algérie n’a réalisé en 2021 qu’environ 411 MWc, en comptabilisant l’ensemble des projets liés aux énergies renouvelables, qu’ils soient en mode raccordé au réseau avec environ 390 MWc, soit environ 95% du total, ou autonome, avec près de 21 MWc, dont la part ne représente que 5%.

Cela dit, les obstacles quant à la réalisation des objectifs du programme des EnR sont identifiés, à l’image d’une infrastructure de réseau faible, un accès aux financements encore restreint et surtout les subventions à l'énergie conventionnelle. Dans ce contexte, désormais, le véritable challenge pour l’Algérie de 2050 est d’assurer au mieux sa sécurité énergétique et économique et ce, durablement.

TAGS

Please publish modules in offcanvas position.