• sinaa
  • Triemploi
« La bête noire » du gouvernement

« La bête noire » du gouvernement

Rédigé par L. K. / L'édito du mois / mercredi, 20 avril 2022 10:56

Indubitablement, non seulement en Algérie mais dans une majorité de pays à travers le monde, la sempiternelle bête noire des décideurs demeure le pouvoir d’achat. Casse-tête omniprésent dans les affaires du gouvernement, la question reste une équation insoluble qui a toujours taraudé l’esprit aussi bien des membres de l’Exécutif que des conseillers du Palais d’El-Mouradia.

Nonobstant les nombreuses mesures de maîtrise de l’inflation décidées par le président de la République, il n’empêche que lorsqu’il s'agit des achats, c'est un véritable parcours du combattant pour le citoyen lambda qui, d'ailleurs, ne sait plus à quel saint se vouer, de surcroît en ce mois sacré de Ramadhan.

Ainsi, malgré les multiples tentatives visant le triomphe du slogan « Etat social », force est de constater que rien n’y fait. La grogne des Algériens est toujours de plus en plus perceptible. La solution des récentes indexations des salaires sur les prix concernant les fonctionnaires et les pensions des retraités conjuguées à la réduction de l’IRG sont, in fine, une petite bouffée d’oxygène et, donc, un minimum requis pour enrayer l’érosion du pouvoir d’achat des ménages.

Du coup, le cours de l’or noir qui a retrouvé tout son lustre en ce début d’année peut être considéré comme une opportunité extraordinaire entre les mains de nos dirigeants pour mieux faire dans l’amélioration du pouvoir d’achat, et c'est tant mieux pour tout le monde.

TAGS

Please publish modules in offcanvas position.