• sinaa
  • Triemploi
Algeria first

Algeria first

Rédigé par L. K. / L'édito du mois / jeudi, 24 novembre 2022 12:04

L‘Algérie doit prendre ses marques dans le nouveau environnement international, notamment économique et commercial afin d’être en mesure de générer des percées notables en matière d’exportation d’une partie acceptable de sa production nationale. Certes, notre pays est courtisé par les grandes puissances mondiales et régionales grâce à sa stabilité politique et son dynamisme économique exemplaires qui lui donne des atouts indéniables pour s’imposer en tant que partenaire incontournable.

Décidément, la volonté politique de promouvoir à outrance le made in Algeria, incarnée par le staff gouvernemental, commence à porter ses fruits, comme en témoigne le renversement de la vapeur, notamment dans le secteur du commerce international. Producteurs nationaux vs importateurs, c’est un slogan en vogue qui est en voie de se matérialiser sur le terrain grâce au défi relevé dans le domaine de l’exportation surtout hors hydrocarbures, étant donné que l’objectif tracé par les décideurs est celui d’atteindre une recette de 7 mds USD à fin 2022.

De ce fait, la prochaine Foire de la production algérienne ainsi que le Salon des banques, assurances et produits financiers à Alger seront les manifestations phares de cette fin d’année 2022, puisque l’opportunité sera donnée aux exposants de démontrer la capacité de leurs produits de concurrencer le produit étranger. Aussi, c’est un moment très fort pour la promotion du label made in Algeria. Enfin, la FPA a toujours fait figure d’indicateur inéluctable concernant le degré de développement de l'économie nationale et du savoir-faire des opérateurs de tous types de produits confondus.

TAGS

Please publish modules in offcanvas position.