• cpa
  • sonatrach
  • triemploi
  • liftal
  • bms
  • dentex
Bekkat Fawzi, fondateur de Global Cash Management : « Notre concept innovant révolutionnera la vente à tempérament »

Bekkat Fawzi, fondateur de Global Cash Management : « Notre concept innovant révolutionnera la vente à tempérament »

Rédigé par Kheireddine Batache / Entretien / dimanche, 17 janvier 2021 09:57

« En droit-finance, la vente à tempérament concerne tous les contrats commerciaux à crédit qui stipulent qu’un achat fasse l’objet d’un règlement en plusieurs échéances.

En Algérie, ce type de transactions commerciales est communément appelé la vente par facilité de paiement. Pratiquée à grande échelle dans l’acquisition de certains biens ou services, cette opération est avant tout basée sur une relation de confiance, qui peut être rompue pour défaut de paiement.

Une start-up algérienne nommée Global Cash Management a mis en place l’ingénierie nécessaire au maintien de cette relation via la sécurisation des transactions de manière innovante. Entretien exclusif.

L’ACTUEL : Avant tout, nous tenons à vous remercier de nous avoir accordés cet entretien. Voulez-vous vous présenter ainsi que votre start-up à nos lecteurs ?

Bekkat Fawzi : Je suis Bekkat Fawzi, 47 ans, fondateur et manager de la start-up Global Cash Management, société algérienne de service innovant spécialisée dans la gestion des ventes à tempérament, aussi appelée vente par facilité de paiement. Un concept commercial qui a le vent en poupe dans le monde mais également en Algérie. Ce type de vente permet aux acheteurs d’acquérir un bien ou un service en s’acquittant de son prix sur la base d’un échéancier accordé directement par le fournisseur.

Le service de Global Cash Management s’adresse à la fois aux commerçants et aux consommateurs, et a pour but d’offrir à tout professionnel vendeur la possibilité de proposer des ventes à tempérament, tout en maîtrisant les risques, mais aussi à des acheteurs tout en les protégeant du risque du surendettement.

En outre, GCM s’occupe du processus de gestion des dossiers relatifs aux acheteurs tout le long de la chaîne de valeurs (de la demande d’achat, suivi des échéances, jusqu’au recouvrement des créances litigieuses). Riche de l’expérience et du savoir-faire de ses fondateurs dans la gestion et le recouvrement des dossiers nés des ventes par facilité de paiement, GCM a pour but de se positionner en un acteur incontournable pour un type de vente qui tend à prendre de plus en plus d’ampleur sur le marché algérien.

Quels sont votre coeur de métier et votre modèle économique ?

Notre coeur de métier se trouve dans notre savoir-faire. La prestation de GCM constitue un accompagnement complet qui s'inscrit dès la demande d'achat par facilité et se poursuit tout au long de la durée de vie d’un dossier né à la concrétisation d’une vente. Actuellement en Algérie, les offres de vente par facilité de paiement sont proposées par une poignée d’acteurs spécialisés dans ce type de vente, s'adressant uniquement à une cible de consommateurs dont le revenu est domicilié au CCP. La gestion de ce type de vente, notamment en ce qui concerne le risque d'impayé et d'insolvabilité client, est souvent aléatoire, ce qui génère tantôt des créances irrécouvrables pour les vendeurs, tantôt des situations de surendettement pour les acheteurs.

L'accompagnement de GCM permet de corriger ces anomalies à travers la mise en place d'un procédé organisé et sécurisé tout au long du processus de part l'étude et la constitution des dossiers créances, ainsi que l'identification de l'impayé et la mise en oeuvre de la gestion des créances jusqu'au recouvrement total des montants échelonnés. Mais sa valeur ajoutée réside dans l’innovation dont elle fait preuve, grâce à sa plateforme qui permet de cibler efficacement les acheteurs solvables via une étude dossier qui contribue à identifier les mauvais payeurs. Quant au modèle économique de notre entreprise, il est des plus simples : la rémunération se fait sur chaque dossier acheteur accepté pour le compte du vendeur.

Vous avez mentionné précédemment que les services de GCM s’adressent au consommateur ; pouvez-vous nous expliquer votre vision concernant ce dernier ?

Que ce soit en temps de crise ou en temps normal, le consommateur est souvent confronté à des dépenses imprévisibles qui peuvent concerner des produits ou services de nécessité, et la généralisation de la vente par facilité permettra à tout consommateur solvable un recours facile à ce type de vente pour subvenir à ses besoins urgents sans pour autant se retrouver dans une situation difficile due à ces dépenses imprévues.

De plus, de part notre expérience, nous avons constaté une indifférence des acteurs vis à vis des bons payeurs. Ainsi, la reconnaissance des acheteurs par GCM permettra l’identification et la valorisation de ces derniers qui pourront bénéficier de plusieurs avantages.

Quel est le volume d’affaire que GCM revendique en 2021 et quels sont vos principaux objectifs pour les années à venir ?

Le service de GCM se positionne en situation de monopole sur un marché oligopole. Nous trouvons sur le marché des acteurs économiques pratiquant la vente par facilité de paiement qui pourront devenir aussi des partenaires GCM, car cette dernière pourrait leur apporter un plus, non seulement dans la gestion de leurs dossiers et minimiser les risques des créances via notre plateforme mais aussi en recrutant de nouveaux clients domiciliés au niveau des banques.

La Sarl GCM souhaite généraliser et normaliser ce type de vente auprès des vendeurs afin que les consommateurs puissent bénéficier en toute sécurité des biens et services en diversifiant les secteurs.

L'ambition de Global Cash Management pour l’année 2021 est d'intégrer le marché par la constitution d’un réseau de partenaires opérant dans divers secteurs d’activité. Sur la base de nos prévisions prudentes, la rentabilité prévisionnelle de notre entreprise est largement supérieure au taux sans risque proposé par le secteur bancaire.

Pour les années à venir, Global Cash Management a pour objectif de devenir un label de vente par facilité de paiement auprès de ses partenaires et cela à travers sa base de données des acheteurs qui lui permettra de classifier ses derniers à travers un système de scoring.

La gestion des créances chez les professionnels revêt un caractère vital pour leur pérennité. Très peu encadrée par la loi en Algérie, quels sont les principaux atouts de votre offre de services ?

C’est simple, on choisit à qui vendre et on veille au respect du paiement de l’échéancier mis en place. Les principaux atouts de notre offre sont notre savoir-faire et notre expertise métier et ce, à travers l’accompagnement que nous offrons à nos partenaires tout au long du processus, qui se traduit par l'étude des dossiers au préalable ainsi que la mise en place de supports créances sécurisés dans l'objectif de minimiser le risque client et d'assurer le recouvrement en cas de défaut de paiement. Aussi, notre présence à travers des actions de relance via divers moyens ainsi que la qualité de service de nos collaborateurs lors du suivi des échéances qui permettent l'identification et le traitement des impayés à temps.

D’une autre manière, les variables négatives qui altèrent la gestion des créances sont l’insolvabilité des clients et les retards de paiement. Nos services permettent aux professionnels de maîtriser ces risques, car la meilleure façon de gérer les créances est de prévenir le risque d’impayé, l'identifier et agir au moment approprié.

Comment évaluez-vous les risques d’impayés en Algérie et quelles en sont les principales raisons ?

Le risque d’impayés en Algérie est majeur et peut générer des faillites en effet dominos, car beaucoup de transactions commerciales sont basées généralement sur la confiance. Cela dit, même si des supports créances existent, ces derniers sont souvent non sécurisés, auxquels s'ajoute le retard d'identification de l'impayé et de lancement d'action de recouvrement. Cependant, les acteurs économiques peuvent se prémunir à travers la mise en place d’une procédure de suivi des créances efficace, chose que nous proposons via notre service.

Vous dites pouvoir apporter des solutions concrètes à vos clients à travers un accompagnement au niveau de tout le processus de paiement, notamment en amont ; pouvez-vous nous détailler votre stratégie ?

Notre processus a été maturé pendant plusieurs années. L’idée est apparue en 2013 et le développement continue jusqu'à aujourd'hui. Les fondateurs sont des spécialistes du recouvrement des créances. La construction de notre plateforme est le fruit de cette expertise. Notre stratégie peut être résumée de la manière suivante :
- Toute demande fera l'objet d'une étude avant autorisation à l'achat par facilité de paiement. Les demandes validées par nos services seront prises en charge automatiquement par GCM après concrétisation pour la gestion des flux dossiers, le suivi des échéances ainsi que le recouvrement des éventuels impayés, mais aussi nous permettre la centralisation de l’information ainsi que la reconnaissance des acheteurs.
- Tout acheteur n’ayant pas honoré ses engagements sera automatiquement recouvré en utilisant des supports créance permettant d’adopter des procédures judiciaires simplifiées et avantageuses en termes de délai d’obtention des titres exécutoires, ainsi que l'exécution de ces derniers. Il sera également blacklisté et sanctionné à travers l’impossibilité de réaliser d’autres achats avec nos partenaires.

GCM maîtrise le métier de recouvrement et la gestion postclient ; serait-ce de l’innovation, d’après vous ? Si oui, pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Global Cash Management est une start-up innovante, car elle fait le mix parfait entre un savoir-faire avéré dans la gestion des créances clients et une technologie de pointe qui permet de sélectionner des acheteurs solvables.

De ce point de vue, je dirai que nous révolutionnons ce type de vente en Algérie à travers la mise en place d’une véritable ingénierie.

Existe-t-il un tissu économique dédié à ce segment de commerce en Algérie ou bien GCM se trouve-t-elle dans une position confortable, dans un environnement concurrentiel qu’elle domine ?

Nous n’avons pas de concurrents dans ce segment. Cependant, de nouveaux acteurs sont les bienvenus pour dynamiser le secteur et créer un cercle vertueux, car la vente à tempérament risque de devenir une pratique commerciale à part entière dans notre pays, notamment avec l’essor que connaît le secteur numérique en Algérie. Ajoutons à cela la conjoncture économique actuelle de l’Algérie où le pouvoir d’achat des ménages est en souffrance. Ce type de vente permettra de répondre aux besoins de nos concitoyens selon leur capacité de paiement, tout en les protégeant d’un surendettement.

Comment voyez-vous l’avenir de votre entreprise en Algérie et quelles sont vos recommandations pour promouvoir votre activité ?

Nous sommes très confiants quant à notre avenir pour les raisons que je vous ai expliquées précédemment, d’où notre besoin pour lever des fonds nécessaires qui nous permettront d’entamer la phase de commercialisation de notre service. Notre start-up est au diapason de la nouvelle politique économique des autorités publiques, car notre objectif est d’améliorer l’inclusion financière en mettant en avant ce mode de paiement. Les vendeurs exigeront de tout acheteur d’être domicilié au niveau d’une banque ou CCP. Par conséquent, cela participera inéluctablement à la promotion de la bancarisation grâce à un impact positif.

Vous envisagez, donc, une ouverture de capital à de potentiels investisseurs. Pouvez-vous nous en dire davantage ?

En effet, cela s’inscrit pleinement dans notre plan stratégique, car nous sommes confiants concernant le potentiel du segment de la vente à tempérament en Algérie. Comment lever des fonds ? C’est simple, nous proposons à tout type d’investisseurs, qu’ils soient des personnes lambda ou des entités économiques, des prises de participation dans notre capital social. Une façon de permettre à tout un chacun qui croit dans le potentiel de GCM de faire partie de l’aventure.

TAGS

Please publish modules in offcanvas position.