• horeca
  • sinaa
  • intertex tunisia
  • Triemploi
Textile : 20% d’augmentation enregistrés sur le marché

Textile : 20% d’augmentation enregistrés sur le marché

Rédigé par Fatiha A. / Industrie / dimanche, 16 février 2020 02:03

Encourageant. Parler du développement de l’industrie du textile, c’est évoquer aussi le complexe intégré des métiers du textile Tayal de Relizane qui va contribuer à la renaissance de l'industrie nationale dans ce domaine.

L’industrie du textile commence à reprendre son souffle. Les responsables du secteur sont plutôt optimistes quant à l’avenir de cette activité en Algérie. Chiffres à l’appui, et selon le président-directeur général (P-dg) du Groupe public des textiles et cuirs (Getex), Mokrane Zerrouki, la part sur le marché national du textile est passée de 4% en 2016 à 20% en 2018. Un taux qui donne de l’espoir pour le Made in Algeria qui reprend petit à petit sa place sur le marché national.

Dans un entretien accordé à l'APS, M. Zerrouki avait précisé que ce taux devrait atteindre les 35% après l'entrée en production, en septembre 2019, de l'usine de filature de Relizane, d'une capacité de production de 9.000 tonnes/an, et entre 40 et 45% en 2020. Selon la même source, cette usine fait partie d'un projet de complexe composé de 8 usines intégrées appartenant à la joint-venture Tayal, dont 5 sont entrées en production, tandis que les 3 autres devront être opérationnelles avant fin 2019. Selon M. Zerrouki, ces usines assurent une bonne qualité de produits conformes aux normes internationales en matière d'industrie du textile.

S’agissant du chiffre d'affaires du Getex, ce dernier est passé de 11 milliards de dinars en 2017 à plus de 13 mds de dinars durant 2018, ce qui reflète, selon le responsable, « la nouvelle dynamique » que connaît l'industrie du textile. Concernant le chiffre d'affaires généré par l'activité de production d'habillement, il représente un taux de 40% du total des activités du Groupe et s'oriente vers la hausse.

Parler du développement de l’industrie du textile, c’est évoquer aussi le complexe intégré des métiers du textile Tayal de Relizane qui va contribuer à la renaissance de l'industrie nationale dans ce domaine. Ce complexe, implanté dans la zone industrielle de Sidi Khettab, contribuera aussi à l'amélioration de la qualité des produits textiles et au développement de la sous-traitance.

L'inauguration d'une unité du complexe spécialisé dans la teinture de tissu Denim (Jeans) a été effectuée en août 2019. Notons que l'usine de Relizane est le fruit d'un partenariat algéro-turc selon la règle 51-49, conclu entre la société turque Intertay (filiale du groupe Taipa) et les sociétés publiques algériennes C & H et Texalg, ainsi que la Société nationale des tabacs et allumettes (SNTA), qui a abouti à la création de la société mixte Tayal. Réalisé sur une superficie de 250 hectares, la réalisation de ce complexe, le plus grand à l'échelle africaine, a été lancée, faut-il le rappeler, en février 2016 avec un investissement de plus de 171 milliards de dinars (714 millions de dollars).

Autre succès, la création de l’Ecole de formation aux métiers du textile, dotée d'une capacité d'accueil de 400 stagiaires. Le complexe générera environ 25.000 emplois. Quant au volume des crédits d'investissement obtenus par le Groupe dans le cadre du plan de développement de l'industrie du textile, il s'élève à 21 milliards DA. Tous ces efforts mènent à croire que le produit national Made in Algeria pourrait reprendre sa place sur le marché national et pourrait, pourquoi pas, concurrencer le produit étranger.

TAGS

Please publish modules in offcanvas position.